Al Saadi Kaddafi, breakfast at Harare

Est-ce le diamant ou le football qui fait courir Al Saadi Kadhafi ? Le fils du guidede la révolution libyenne a entamé vendredi dernier un voyage d’affaires d’une semaine au Zimbabwe, pays d’Afrique australe qui renferme près d’un quart des réserves mondiales de diamants.

Officiellement c’est le secteur du football qui l’intéresse mais le diamant pourrait lui rapporter plus. Le jeune homme d’affaires libyen est un ancien joueur professionnel de football, et il était même actionnaire en 2003 de la prestigieuse Juventus de Turin à hauteur de 7,50 %, via la Libyan Arab Foreign Investment Company (LAFICO). En 2002, il a du débourser la coquette somme d’un million de dollars rien que pour faire jouer la Super coupe d’Italie en Libye. A Harare, Al Saadi Kadhafi, accompagné d’une forte délégation de son pays, a eu samedi 21 août avec les dirigeants de la Fédération zimbabwéenne de football, des discussions qui se sont focalisées principalement sur la coopération et les opportunités d’investissement qu’offre le football zimbabwéen, y compris le football féminin et junior. Les deux parties sont tombées d’accord sur un partenariat de travail à travers les équipes nationales et les projets de développement. Al Saadi qui comptait aussi investir dans l’agriculture et le tourisme, devait visiter la première ville touristique du pays, Victoria Falls, où le gouvernement envisage de créer de grands projets d’infrastructures touristiques.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *