Amina Mae El Ainine ne lâche ni le voile ni le perchoir

Elle persiste et signe la députée islamiste qui a défrayé  la chronique avec des photos, sans voile, dans plusieurs grandes artères parisiennes. 

Comme si de rien n’était, la jeune députée sahraouie a remis son voile et repris son activité au Parlement après la « fatwa » de son parrain Abdelilah Benkirane qui lavait reçue et lui a assurée qu’elle était libre de se dévoiler ou pas…

Mieux encore, ce lundi 14 janvier, c’est la même Amina Mae El Ainine qui va présider la séance publique dédiée aux questions orales puisqu’elle est aussi septième vice-présidente de la Chambre des représentants, ce qui implique des indemnités supplémentaires. 

Ironie de l’histoire, le PAM va saisir le gouvernement au sujet des libertés individuelles et collectives.

Quant au PJD (parti islamiste qui dirige la coalition gouvernementale), il interpelle le ministre des Affaires islamiques au sujet du soutien aux jeunes qui apprennent et psalmodient le Coran… 

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *