Armement. Le Maroc casse sa tirelire et mobilise des dizaines de milliards de dirhams

En matière d’armements, le Maroc mise gros malgré une conjoncture économique difficile et l’impérieuse nécessité de booster les budgets alloués aux secteurs sociaux (enseignement et santé essentiellement). Dans le projet de loi des finances 2020 (PLF 2020), le ministère chargé de l’Administration de la Défense nationale est autorisé à engager, au titre de l’année budgétaire 2020, près de 111 milliards de dirhams (plus de 11,5 milliards USD) et ce par anticipation sur les crédits qui lui seront ouverts pour l’année budgétaire 2021.

Ces affectations iront, selon les documents consultés par nos soins, alimenter le compte de dépenses sur dotations intitulé «Acquisition et réparation des matériels des Forces armées Royales». Signalons que, pour l’année budgétaire 2020, l’armée reste l’un des départements les plus budgétivores avec des dépenses de personnels estimées à plus de 33 milliards de dirhams alors que les dépenses affectées à l’achat et à la réparation du matériel vont absorber près plus de 7 milliards de dirhams.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *