Cafouillage en Sarkozye…compte à rebours pour Nicolas

Le coup de fil passé par Brice Hortefeux, fidèle lieutenant et ami intime de Nicolas Sarkozy, à Nicolas Bazire en garde-à-vue dénote d’une certaine fébrilité au sein du clan présidentiel. D’après le directeur d’une grande agence de communication parisienne, la réaction de Hortefeux a brouillé l’image de Sarkozy dans l’opinion publique. « Ta femme en balance trop…Ils en savent des choses » ont été des formules particulièrement compromettantes pour l’ancien ministre de l’Intérieur qui est soupçonné d’avoir eu accès à des éléments confidentiels de l’enquête en cours.[onlypaid] En outre, le communiqué « martial » de l’Elysée a été lancé à contretemps. Sarkozy, jusque-là un professionnel  de la communication de crise sembler marquer le pas et agir sous la pression. « La machine infernale s’est ébranlée. L’Elysée a tort de croire que cela va s’arrêter juste parce le président a sorti un communiqué de presse », explique un dirigeant socialiste qui a eu maille à partir avec la justice il y a quelques années. Ce qui rajoute à la déprime à droite, c’est que même Jean François Copé pourrait être également impliqué. Alors qu’il était perçu comme le sauveur au cas où « Sarkozy serait empêché d’y aller » ; le patron de l’UMP semble lui aussi mal en point. Les mauvaises langues à Paris prévoient déjà un 21 avril  à l’envers, c’est-à-dire un duel entre Marine Le Pen et François Hollande dans quelques mois.[/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *