El Malki met à nu l’alternance de 1997

Cela devrait être l’un des événements politiques majeurs de cette année 2011. La journaliste et analyste politique marocaine Narjis Rerhaye vient de boucler un livre  entretien avec l’ancien ministre socialiste Habib El Malki sur la genèse de l’expérience de l’alternance conduite par le leader de l’USFP Abderrahmane Youssoufi.

Beaucoup de choses ont été dites sur les conditions qui ont entouré la constitution de ce qui a été le premier gouvernement d’alternance au Maroc, mais peu d’acteurs de premier plan ont jusque-là livré leurs versions sur cette période très agitée. Habib El Malki, qui avait la double casquette d’être proche à la fois de la direction de l’USFP et de l’homme fort de l’époque, Driss Basri n’a pas choisi la langue de bois pour parler des tractations qui ont abouti à l’avènement d’un gouvernement où la Koutla (la coalition des partis alliés de l’USFP) avait la part du lion. « La transition inachevée » devrait créer l’événement dès sa sortie chez Eddif dans quelques semaines. Plusieurs révélations jalonneraient le livre et risqueraient de déranger bon nombre de personnalités, qui étaient des acteurs importants de cet épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *