Exclusif. Kheir Allab, le milliardaire et l’ami encombrant du patron du renseignement extérieur algérien

Le sulfureux homme d’affaires algérien, Kheir Allab, fait encore parler de lui. L’ex Beau-fils du défunt général Smain Lamari, patron emblématique du contre-espionnage algérien durant les années 90 et début des années 2000, est en train de se présenter depuis plusieurs mois comme l’ami intime et confident du général-major Mohamed Bouzit dit Youssef, l’actuel premier responsable des services du renseignement extérieur algérien. Le milliardaire qui vit entre Genève et Alger est derrière de nombreux groupes étrangers qui se positionnent autour de plusieurs projets stratégiques dans le secteur des hydrocarbures. Kheir Allab est un lobbyiste qui obtient notamment des contrats juteux à des sociétés étrangères qui veulent réaliser des affaires ou investir en Algérie.

Or, pour faire fortune, l’ex-beau-fils du général Smain Lamari dispose de ses entrées au sein du sérail algérien qui lui facilitent l’accès à des marchés publics très juteux. Et parmi ses meilleurs contacts, nous retrouvons le puissant patron du renseignement extérieur, le général-major Mohammed Youssef dit Bouzit. Ce dernier est effectivement très lié à Kheir Allab et les deux hommes se sont rencontrés régulièrement. Plusieurs sources leur prêtent des affaires communes notamment des projets en Libye où le général Youssef aurait aidé son ami le milliardaire à rencontrer plusieurs hauts responsables libyens pour des perspectives prometteuses en Libye. Or, cette proximité troublante dérange à Alger et fait jaser. L’entourage proche du patron du renseignement extérieur algérien a voulu le sensibiliser sur les dangers potentiels sur sa carrière de cette potentielle proximité. Mais pour l’heure, le général Youssef ne veut toujours pas rappeler son ami à l’ordre. Cette situation risque de lui causer énormément d’ennuis dans les jours, voire semaines à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Chergui 16:33 - novembre 27, 2020

    De cette façon là ce n’est pas un lobbyist mais c est de la magouille. L Algérie est indépendante depuis peu

  2. Fikri 18:32 - novembre 27, 2020

    skander salhi( abdou semmar),t,as rien a raconter aux marocains,tu leurs ressors un sujet que t’as deja mis ici il y’a quelques mois,du réchauffé quoi……!

  3. dz man 11:11 - décembre 1, 2020

    En Algérie nous avons les hauts gradés affairistes et au Maroc il y a la famille royale et les 40 barbouzes qui gravitent autour qui sont affairistes. Hadj moussa, moussa el-hadj