Exclusif ! Le patron d’Ooredoo Algérie visé par les lobbies

C’est un cas inédit. Le nouveau patron d’Ooredoo Algérie, le néerlandais Hendrik Kasteel est empêché d’exercer ses fonctions à Alger. Le nouveau dirigeant a été privé de son permis de travail, et peine à revenir sur le territoire algérien après un voyage d’affaires à Doha au Qatar. Hendrik Kasteel est victime d’un énorme lobbying hostile depuis son arrivée à Alger. Le manager néerlandais s’est fait de nombreux ennemis depuis qu’il tente d’assainir le milieu des affaires à Ooredoo Algérie. Son prédécesseur, Joseph Ged, avait mis en place de véritables pratiques mafieuses, de nombreux marchés suspects ont notamment , été conclus avec des opérateurs privés algériens proches de plusieurs hauts responsables politiques.

La volonté du patron néerlandais de nettoyer les écuries d’Augias n’a pas du tout plu à certains décideurs algériens qui bénéficiaient jusqu’alors des largesses de Joseph Ged. L’ambassadeur du Qatar est monté au créneau pour dénoncer ces pressions. Et le ton du diplomate qatari risque de durcir dans les prochains jours. Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Saad 12:49 - juin 2, 2017

    Joseph GED a magouillé avec toute un caste de ministres et de gens influents avec pleins de cadeaux…Ce Néerlandais n’a rien compris 🙂 le pauvre!!!! Adhen assir issir…c’est l’Algérie

  2. Zahouani 01:21 - juillet 17, 2017

    En matière de corruption on mérite le Prix Nobel au moins on sera classé parmi les premiers !