France/ Rif: le lobbying de Rabat se révèle payant

Cela fait maintenant plusieurs semaines que l’ambassade et les consultants du royaume du Maroc en France sont sur le pied de guerre. Selon une source française de haut rang, les Marocains surveillent étroitement le traitement de la question du Hirak du Rif par la presse et la classe politique à Paris, ce qui explique la forte mobilisation du personnel diplomatique marocain sur place. Chaque déclaration, prise de position ou article publié dans les médias sont scrutés avec attention, tandis que, selon cette même source, la diplomatie française et autres « amis du Maroc » ne ménagent pas leurs efforts pour présenter le Hirak comme un simple problème social, « traité dans la normalité des institutions ». Et pour l’heure, la stratégie semble porter ses fruits. Hormis deux pétitions, l’une publiée par le quotidien communiste l’Humanité soutien sans faille du Front Polisario, l’autre sur le site d’information de gauche radicale Mediapart, le Maroc a su circonscrire les conséquences fâcheuses que l’agitation rifaine aurait pu provoquer au sein de la classe politique et des médias français. La direction de la télévision France 24 a d’ailleurs été contrainte de présenter des excuses après l’utilisation d’images d’émeutes au Venezuela pour illustrer un sujet sur le Hirak du Rif.  « Il ne faut pas sous-estimer l’efficacité des Marocains quand il s’agit d’anticiper toute action qui pourrait viser l’image du pays. Ils ont acquis ces dernières années une certaine expertise et savent faire appel à des relais très influents à tous les niveaux du monde politique et des médias en France », souligne cette même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *