Industrie aéronautique et automobile : le Maroc, « usine » de l’Ouest méditerranéen

Le travail engagé et accompli depuis plusieurs années par les autorités marocaines commence à porter pleinement ses fruits au niveau industriel. La stratégie dans ces deux secteurs emmenée par Moulay Hafid Elalamy, le ministre marocain de l’Industrie depuis plus de quatre ans, doté d’une véritable vision et d’un redoutable sens de la négociation, a permis au royaume chérifien de consolider une tendance entamée au milieu des années 2000. Les chiffres publiés pour 2017 par l’Office marocain des changes en attestent.

Le secteur de l’aéronautique tiré par la zone industrielle Midparc et par l’aéropole de Nouaceur (zone aéroportuaire au sud de Casablanca) a surperformé en 2017, réalisant un bond de + 18,4 % à l’export. Les majors de l’industrie aéronautique, Airbus, Boeing et Bombardier, représentent aujourd’hui la majorité des commandes en provenance du Maroc.

Pour sa part, l’industrie automobile n’est pas en reste. Les principaux équipementiers mondiaux du secteur ont désormais pignon sur rue au Maroc. Tiré par l’usine Renault installée à TangeMed et par le prochain démarrage de l’usine de Peugeot de Kenitra, le secteur automobile a connu une progression de 7,1 % de ventes à l’international.

Le textile et l’agro-alimentaire que l’on disait en fin de cycle ont également performé. Les exportations de textile et de cuir ont bondi de 5,9 %, tandis que ceux de l’agro-alimentaire progressaient de 7,6 %. Quant à la pharmacie qui se fraie une véritable autoroute en Afrique subsaharienne, elle est créditée d’une hausse de 5,7 %.

Selon les responsables marocains, l’offre Maroc dans le domaine de l’industrie est aujourd’hui inégalée en Afrique du Nord. Elle bénéficie d’un maillage logistique important et d’infrastructures performantes, mais le plus important demeure « la confiance en eux qu’ont désormais les Marocains et l’attrait que représente leur pays ». Un modèle régional remarquable, à faire pâlir les voisins immédiats du Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *