Le faux pas du prince Hamad Bin Jassem

En visite à Paris il y a deux semaines, le premier ministre du Qatar, le très polémique Cheikh Hamad Bin Jassem Al Thani a demandé au président Nicolas Sarkozy de lui organiser une rencontre avec le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, qui se trouvait lui aussi dans la capitale française. [onlypaid] Le Qatar serait en contacts très avancés avec le Hamas pour la libération du soldat Guilad Chalit, détenu dans la bande de Gaza depuis 5 ans. En contrepartie, il aimerait que Doha abrite une rencontre entre les dirigeants palestiniens et israéliens pour «officialiser» l’annonce d’un Etat palestinien. Autre sujet qui tient à cœur à Cheikh Hamad Bin Jassem, c’est la candidature du qatari Bin Hammam au poste de président de la FIFA. Ce dossier serait pour le premier ministre du Qatar un test pour savoir si une personnalité de son pays pourrait briguer avec succès un poste international. D’après un diplomate européen en poste à Doha, le cheikh Hamad Bin Jassem Al Thani serait en train de préparer son avenir politique. Il caresse le doux rêve de devenir un jour secrétaire général de l’ONU. Cheikh Hamad sait que Ban Ki-Moon sera reconduit pour un deuxième mandat. Après, le Qatar peut avancer la candidature de son premier ministre qui aurait, entre-temps, réussi à démêler nombre de crises. Le premier jalon de cette « ambition » aurait été jeté à l’Elysée lors d’un aparté à trois entre Netanyahou, Sarkozy et Cheikh Jassim.[/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *