Le Parlement commande deux applications mobile à Mobiblanc

Il n’est jamais trop tard pour essayer de rester In, même à une année de la fin du mandat. La première chambre du Parlement marocain (395 membres) a décidé de se mettre aux applications mobiles. Selon nos sources, il s’agit d’une première application mobile destinée au grand public alors que la deuxième sera réservée aux élus (application métier).

Le marché de ces deux applications (développement et maintenance) vient d’être confié à la société Mobiblanc, propriété de Youssef El Alaoui et de Mohamed Benboubker. Youssef El Alaoui est le numéro 2 de la Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (Apebi). Mobiblanc, pour ses services, va empocher près de 550.000 dirhams.

«On aurait pu trouver moins cher, voire essayer de développer ces applications en interne ou en partenariat», commente une source au Parlement marocain. Mais au-delà du prix, c’est l’usage qui en sera fait qui compte le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *