Maroc: Et si le Chef du gouvernement El Othmani ne faisait plus l’affaire?

Aussi bien au sein de son parti qu’à la tête de l’Exécutif, le Premier ministre Saâd Eddine El Othmani est chaque jour un peu plus contesté. L’homme ne fait pas l’unanimité, l’a-t-il d’ailleurs jamais fait. « Il n’a aucune maîtrise sur les réunions du Conseil de gouvernement contrairement à ses prédécesseurs », nous déclare une source gouvernementale. « Effacé! », ajoute une autre source, qui précise que le chef de gouvernement est très peu porté sur l’initiative.

« Avec El Fassi ou Benkirane, un projet passait comme une lettre à la poste. El Othmani, lui, dit toujours qu’il doit attendre un feu vert », ajoute notre source. Dernier projet à lui avoir été soumis, un plan de développement de la région minière de Jerada qui ne devait pas coûter plus de deux milliards de dirhams sur quatre ans. « Il ne voulait rien entendre, arguant que le dossier était suivi par le Palais », expliquent nos sources.

De ce fait, le gouvernement se trouve comme pris en otage. Et il risque de l’être pour plus de trois ans, à moins d’un  vaste remaniement ou d’un rebondissement politique majeur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *