Maghreb Intelligence

Les dessous du soutien militaire aux Emirats Arabes Unis

L’annonce par le gouvernement du Maroc d’un soutien actif sur le plan militaire, sécuritaire et du renseignement aux Emirats Arabes Unis a pris de court la communauté internationale dans sa globalité. En effet, entre Rabat et Abou Dhabi, les négociations avaient commencées depuis le mois de juillet dernier et des délégations des deux pays se sont rencontrées pour évaluer les besoins des émiratis. Les choses se sont précipitées après les victoires rapides de l’Etat Islamique et son avancée fulgurante en Syrie et en Irak, et surtout après le refus des Etats-Unis d’Amérique et des pays occidentaux d’intervenir sur le terrain. C’est le prince héritier d’Abou Dhabi, Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyane-ami très proche du roi Mohammed VI- qui a personnellement formulé le vœu que des militaires marocains viennent sécuriser les frontières de son pays. Des commandos d’élite de l’armée marocaine-brigade de parachutistes, bataillon aéroporté, bataillon fusiliers marins, gendarmerie) devraient prochainement se déployer aux Emirats. En outre, le Maroc devrait apporter une aide conséquente concernant l’effort de renseignement. D’après un diplomate européen en poste à Abou Dhabi, les cheikhs émiratis craignent plus que la situation en Arabie Saoudite dégénère. Les Emirats-Arabes-Unis demeurent éloignés géographiquement de l’épicentre du séisme Daech. Par contre, les informations qui proviennent d’Arabie Saoudite ne sont pas du tout rassurantes. Les agences de renseignements occidentales notent la radicalisation d’une grande partie de la jeunesse, chez qui les thèses de l’Etat islamique trouvent un terreau fertile.

MaghrebIntelligence