Maghreb Intelligence

Les folles lubies d’un magnat de l’immobilier

Alors que son groupe est en train de passer par une grande zone de turbulences, le président d’un grand groupe immobilier marocain n’a pas hésité à acheter lors d’une vente aux enchères à Paris, une toile dont le prix à largement dépassé les 100 mille euros. Plusieurs critiques d’art, connaissant les difficultés financières de ce patron d’un grand groupe immobilier casablancais, ont été étonnés de le voir sortit son chéquier et débourser une somme grande somme pour acquérir la toile désirée. Sur un autre volet, ce même patron aurait il y a quelques jours passé un savon à sa responsable Com, l’accusant de ne pas savoir « gérer les relations » avec la presse arabophone. D’ailleurs, selon nos sources, ce groupe chercherait à recruter pour diriger son département communication un ancien journaliste qui serait de préférence parfaitement bilingue.

MaghrebIntelligence