Nouvelle défection d'un proche de Kadhafi

Une nouvelle défection non encore confirmée, est en phase de secouer le clan du colonel Mouammar Kadhafi.[onlypaid] Il s’agirait du vice-ministre de l’Intérieur, Nasser Al-Mabrouk Abdullah qui aurait plié ses bagages en compagnie de neuf membres de sa famille.
Ils sont arrivés lundi 15 août à bord d’un jet privé à l’aéroport du Caire en provenance de l’île tunisienne de Djerba. Selon les officiels de l’aéroport, aucun officiel de l’ambassade libyenne au Caire n’est venu accueillir le vice-ministre et sa famille. Il aurait déclaré aux autorités aéroportuaires qu’il se trouvait en Egypte pour « une visite touristique ». Mais, pour des sources sécuritaires tunisiennes à Djerba, le Caire n’était qu’une étape transitoire pour Abdullah qui a l’intention de se réfugier en Europe. Le fait qu’aucun membre de l’ambassade de Libye en Egypte, dont le personnel est resté loyal au régime de Kadhafi, ne se trouvait à l’aéroport pour accueillir le ministre, fait dire aux observateurs qu’il s’agit bel et bien d’une défection. D’autant plus que le colonel Kadhafi n’aurait jamais autorisé un de ses proches d’aller prendre des vacances avec sa famille, alors que le pays est en guerre.
Du côté officiel à Tripoli, no comment sur ce départ impromptu. Toutefois, on apprend de source sûre en Tunisie, que le vice ministre libyen aurait pris contact avant son départ de Djerba, avec des chefs de la rébellion qui s’y trouvaient pour des pourparlers avec une délégation du colonel Kadhafi sur l’avenir de la libye. Abdullah les a assurés de sa décision de se mettre du côté des insurgés, mais qu’il avait besoin d’un peu de temps de réflexion avant de décider de se rendre à Benghazi, fief de la rébellion, ou ailleurs. A propos des risques qu’il courrait en se rendant en Egypte, Abdullah a répondu aux chefs rebelles qu’il était sous la protection de l’un des services secrets occidentaux, qui lui a promis en cas de défection, de lui trouver ainsi qu’à sa famille, un pays d’asile en Europe.
Abdullah avait occupé le poste de ministre de l’Intérieur il y a quelques années, avant d’être limogé en 2006, à la suite de la violente répression d’une manifestation contre le consulat italien à Benghazi ayant fait une dizaine de morts.[/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *