Les théories économiques fumeuses de Lahcen Daoudi

Au palmarès des gaffes au sein du gouvernement marocain, le ministre délégué en charge des Affaires générales Lahcen Daoudi obtient la palme d’or! Interrogé au parlement sur la hausse des prix des produits alimentaires pendant le mois de ramadan, le ministre, docteur en « économie islamique », n’a rien trouvé de mieux que de charger la population elle-même de réguler les prix. « Ce n’est pas le rôle de l’Etat ou du gouvernement de faire baisser les prix », a-t-il répondu à un député qui lui posait la question. A un autre parlementaire qui se plaignait de la hausse des prix du poisson sur les marchés, Lahcen Daoudi a déclaré, impassible, que « les citoyens n’ont qu’à boycotter le poisson, ce qui va faire baisser automatiquement les prix ». Le ministre délégué en charge des Affaires générales, qui ne devait pas initialement figurer dans ce gouvernement, est un spécialiste en la matière. Déjà, l’ancien Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, lui reprochait son « oisiveté » et son « manque de rigueur » lorsqu’il était à la tête du département de l’Enseignement supérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ali 13:05 - juin 7, 2017

    Ceci est une attaque gratuite. Ce mministre ne fait que mettre en avant les regles de l’offre et de la demande. Il a tout à fait raison: Le role de l’etat n’est pas de faire baisser les prix. Le rôle de l’etat est de s’assurer qu’il n’y a pas spéculation, abus de position dominante, ou situation monopolistique abusive.