Tunisie : le président Saïed victime d’une tentative d’empoisonnement

En guerre ouverte contre le chef du gouvernement et le titulaire du perchoir, le président de la République, Kaïs Saïed a été victime d’une tentative d’empoisonnement. Une information révélée à Maghreb Intelligence par un membre du cabinet présidentiel. Sous couvert d’anonymat, la source affirme que l’état de santé de Kaïs Saïed est stable, toutefois, un de ses proches collaborateurs a été victime d’une crise soudaine après avoir consulté, en premier, une enveloppe destinée au président de la République.

Selon la même source, cette enveloppe contiendrait de la ricine, un poison très violent, 12.000 fois plus toxique que le venin du crotale et dont une faible dose suffit à tuer. Les voies d’intoxication à sont nombreuses : ingestion, injection ou inhalation. Le poison pénètre les cellules et bloque la production de protéines sans lesquelles la cellule périt. À Carthage, les tests et les analyses se poursuivent pour identifier la nature de cette substance, alors qu’une enquête a été ouverte pour déterminer l’origine de cet acte.

Le chef de l’État avait dénoncé, à maintes reprises, “des complots ourdis dans l’ombre”. Depuis des mois, ses diatribes s’enchaînent sans, toutefois, révéler les parties ou les noms des personnes qui se cachent derrière les présumées menaces dont il fait l’objet. Ces dernières semaines, il est en conflit permanent avec le chef du gouvernement, qu’il a lui-même désigné, et le président du Parlement, Rached Ghannouchi, et le remaniement ministériel mené par Hichem Mechichi et validé par Bardo ne va pas arranger les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *