UNESCO. Un hommage appuyé à Mohammed VI pour ses efforts en faveur de la formation professionnelle et des droits des femmes

Pour son dernier discours en tant que présidente de la conférence générale de l’UNESCO, l’ambassadrice Zohour Alaoui a rendu un vibrant hommage au roi du Maroc, Mohammed VI. Elle a tenu à souligner la chance qu’a le Maroc d’avoir un dirigeant qui a une « vision engagée, déterminée et progressiste » pour la problématique de la formation professionnelle. Il faut rappeler que Mohammed VI a fait de ce dossier une de ses priorités. Il n’a eu de cesse d’ailleurs d’exiger du gouvernement un plan « formation professionnelle » complet et détaillé pour les jeunes marocains. Le royaume connaît une affluence considérable des investisseurs, notamment dans les domaines des industries automobiles et aéronautiques. Des secteurs friands d’un main d’œuvre hautement qualifiée que seule une formation professionnelle de qualité pourrait satisfaire.

L’ambassadrice Zohour Alaoui, qui a été nommé ambassadrice du Maroc à l’UNESCO, a souligné les efforts déployés par le souverain chérifien en faveur de la restauration du patrimoine du pays, mettant le potentiel humain au cœur de toute stratégie de développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. pacha 22:12 - novembre 13, 2019

    65 pour cent des écoliers du primaire, et du 40 pour cents du secondaire au Maroc ne disposent pas de toilettes dans les établissements qu’il fréquentent. Les enfants particulièrement les filles abandonnent leur scolarité pour la cause de cette gène , aussi bien que les services de l’OMS ont à plusieures reprises alerté puis averti les autorités de ce pays pour y apporter une réponse à ce besoin sanitaire urgent en campagne quelques rares latrines ont été faites par certains parents des installations non-hygiéniques pour les normes sanitaires minimales