Zenagui non grata a Kabila

Curieuse scène à laquelle ont assisté des riverains de la très select petite station balnéaire de Kabila, au nord du Maroc, le week-end dernier. S’étant vu refuser l’accès [onlypaid]en automobile à un restaurant via un chemin privé pour lequel un badge est nécessaire, le ministre du tourisme, Yassir Zenagui, a tenté par tous les moyens d’intimider les vigiles qui lui en barraient l’accès. Appel téléphonique au gouverneur de M’diq, puis au délégué régional du tourisme, cris et vocifération n’ont semble-t-il pas altéré la détermination des gardes de sécurité, qui se sont fait un point d’honneur à refuser l’accès au bouillonnant jeune ministre .Ce dernier n’en serait pas à son coup d’essai, puisque plusieurs observateurs ont remarqué que Zenagui, issu du monde de la finance et ex trader londonien, serait en plein délire de puissance ces derniers mois, et aurait fait l’objet d’un sérieux rappel à l’ordre de la part du chef du gouvernement.  Ce dernier lui aurait intimé l’ordre de « se calmer » et d’ « arrêter de se prévaloir du roi à chacune de ses réunions avec les professionnels ». Selon plusieurs mauvaises langues à Rabat, outre son enflement de chevilles récent, Zenagui aurait également tendance à faire un peu de « name dropping », en faisant notamment références à ses prétendues « relations haut placées». [/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *