À la région de Guelmim-Oued Noun, Mbarka Bouaida jette les deniers publics par la fenêtre

À la région de Guelmim-Oued Noun, que préside l’ex-secrétaire d’Etat aux affaires étrangères (RNI) Mbarka Bouaida, pratiquement aucun projet n’aboutit et l’opposition a beau donner de la voix: la présidente n’en fait qu’à sa tête et s’intéresse à tout sauf l’essentiel: des coups de promotion grassement payés à des prestataires, l’achat de précieux cadeaux aux invités et autres futilités événementielles.

Mbarka Bouaida, dans un contexte où l’austérité est maître-mot, vient d’ailleurs de récidiver avec la conclusion de deux marchés.
Le premier porte sur l’organisation des événements pour le compte de la région et qui va coûter plus de 2,2 millions de dirhams. Ce marché vient d’être accordé à la société Mounassabat Bab Sahara.

Le deuxième marché porte sur l’hébergement et la restauration des invités et il va coûter près d’un million de dirhams. Ce deuxième marché est revenu à la société 4S Négoce.

Comme nous l’écrivions dans un précédent article en octobre dernier, la justice décidé d’instruire des plaintes introduites par l’opposition concernant plusieurs dysfonctionnements dans la gestion des affaires de cette région du Sahara: dilapidation de biens publics, marchés fictifs, dépenses non justifiées et sans l’aval du conseil régional, violations des lois sur les marchés publics.
Cette enquête a été confiée à la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *