Espagne: premier clash entre Podemos et le nouveau MAE, José Manuel Albares, à cause du Maroc

Premier clash, ce mardi 13 juillet, entre le parti Podemos et le nouveau chef de la diplomatie espagnole, José Manuel Albares.

Au Parlement, Podemos s’en est pris, de manière véhémente, au nouveau ministre des Affaires étrangères qui avait qualifié le Maroc de «grand ami» de l’Espagne.

Podemos accuse José Manuel Albares, et au-delà, le gouvernement espagnol, de défendre un «régime autoritaire», soit le marocain.

Ce vif échange a eu au Parlement au sujet de la position de Madrid sur Cuba.

Ce même mardi, Isabel Rodriguez, nouvelle porte-parole du gouvernement de Pedro Sanchez a appelé à établir des relations diplomatiques stables avec le Maroc.

Avec le remaniement de l’Exécutif espagnol, Pedro Sanchez a débarqué l’ex-MAE Laya. Dans les sphères politiques madrilènes, on l’accuse d’avoir sacrifié la ministre en se pliant à la volonté de Rabat.

Répondre à Cherki Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. mouss 16:12 - juillet 14, 2021

    l extrême gauche tu parles ….. la gauche n’existe plus que chez les militants c est pareil partout et je doute fortement que ces dit militant aient vote pour ces vendus pour qu il fasse du Maroc leur cible prioritaires vu les problèmes quotidiens qu ils rencontre par ca que ca va tres mal chez eux ca fait penser a ces nouri et compagnie qui malgres les difficultés gigantesque que leurs pays rencontre veinnent baver sur ce site en defenadants leur bourreaux senile et impotent de la junte militaire qui lke menent a la zarwatta
    syndrome de Stockholm
    plus généralement ce parti Podemos n est qu une aile de cette nouvelle ideologie qui fait tache d huile en europe surtout en france le neoconservatisme

    il n y a plus de droite ni de gauche il n ya plus que l ultra neoconservatisme et le noeconservatisme
    on le voit partout en france news bfm lci ou sur les plateau il n y a plus aucun antagonisme politique sinon la diabolisation de khal rass et tous le monde tire dans le meme sens c a commence avec le 11 septembre ou les émission anti musulmanes se sont multiplie avec ce k… d Yves calvi et sa clique d extrémistes libanais chretien de sioniste comme frederic encel aujour dhui avec cette hyende jean mouloud messiha chreten extrémistes copte etc.….
    ensuite avec la creation des républicains ..on est pas passe loins que le PS se renomme les démocrates

    meme le fion national s est mis de la partie lui qui devai defendre les Français rien que les Français est devenu le larbin des forces sionisistes francaise d ou la rage des vri naionalistes Français qui ont surnomme ce parti la droite nationale sioniste pire que le corona tou le monde est contmine parsonne ne sera vaccine et tous le monde marche droit

    oui on sait le Maroc est sionistes etc.….juste a titre d eemple john bolton militant virulant et hysterique de la cause sionistes et raciste patente anti musulman est le chef de file du lobby algerien anti marocain au senat americain et grassement paye en plus
    dalima aou madloma hein….???

  2. Cherki 19:39 - juillet 22, 2021

    La france veut gagner sur les cinq tableaux
    1 proger en cours au maroc
    2 les navires
    3 les projets chez l’algérien
    4 la conservation des marocain résident en france
    5 l’implication dans les nouveaux projet énergétique marocaine

  3. Talisse 22:57 - juillet 24, 2021

    Le parti podemos la plus part de ses partisants ne sont que des jeunes qui ne cherchent que des personnes soient à la tête de ce parti pour leurs raconter des histoires de Staline, Lénine et des réalisations du parti communiste soviétique ce parti qui accuse le régime marocain du régime autoritaire oublie que certains ministres du gouvernement sanchese issus de ce parti ont participé à la mascarade de l’entrée en Espagne du chef de la milice des séparatistes du polisariot Ibrahim rahkisse sous une fausse identité l’algérien Mohamed ben battouche en contournant la justice espagnole qui demande la tête de ben battouche à cause de ces crimes contre les séquestrés de tindouf et aussi des espagnols d’origine Sahraoui sans oublier de parler du jugement imaginaire par la justice espagnole alors je me demande si le gouvernement sanchese n’est il un régime autoritaire et non démocratique