Exclusif. Alors que l’Algérie est en pleine crise, les conseillers de Tebboune se disputent ses faveurs comme des gamins

Le Palais présidentiel d’El-Mouradia à Alger vit en ce moment au rythme des tensions qui ont éclaté entre les deux plus influents et fidèles conseillers du Président Abdelmadjid Tebboune. Il s’agit de Boualem Boualem et d’Abdelhafid Allahoum. Les deux hommes sont les deux oreilles de Tebboune dans tous les dossiers stratégiques du pays. Mais les deux hommes se jalousent et se disputent régulièrement dans une sempiternelle rivalité consistant à ravir le « cœur » et « l’attention » du Président !

Cette rivalité a pris une dimension burlesque qui a suscité un véritable malaise au Palais d’El-Mouradia ces derniers jours. Jaloux de l’influence et de la proximité qui ne cesse de se renforcer entre Boualem Boualem, officiellement le conseiller juridique de la Présidence, et Tebboune, Abdelhafid Allahoum pique des crises de jalousie et n’arrête pas de contester les privilèges octroyés régulièrement à son rival et concurrent.

Si Boualem Boualem demande une garde rapprochée pour une mission sur le terrain, Allahoum fait de même. Et si Boualem Boualem réclame des voitures de service rutilantes, Allahoum proteste et réclame un traitement du même standing. Les querelles entre les deux hommes ont fini par exacerber tous les collaborateurs en poste au Palais présidentiel d’El-Mouradia.

Les deux conseillers se disputent autour de futilités alors que l’Algérie sombre dans une profonde crise financière et économique sans précédent. Ces « gamineries » ont scandalisé les fonctionnaires de la Présidence algérienne qui ne comprennent comment deux puissants conseillers du Président peuvent faire preuve d’une telle inconscience alors qu’ils sont censés travailler d’arrache-pied pour permettre à l’Algérie de trouver des solutions idoines à ses cruels problèmes quotidiens. Il est à signaler enfin que le Président algérien Tebboune travaille très peu au Palais Présidentiel et délègue régulièrement du travail à ses deux conseillers qui lui font ensuite des comptes rendus en lui rendant visite à sa résidence présidentielle d’Idles dans le quartier chic de Ben Aknoun à Alger.

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *