Insolite. Une mise en garde de l’OMS contre une caméra cachée tunisienne contreproductive à la vaccination

L’Organisation Mondiale de la Santé a adressé une correspondance aux autorités tunisiennes – le ministère des Affaires étrangères et la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) pour demander l’arrêt de la diffusion du programme “Angelina-19”, une caméra cachée jugée défavorable à la campagne de vaccination contre la Covid-19, mais pas que…

En effet, “Angelina-19”, diffusée sur la chaîne Nessma TV, présente une sosie de l’actrice Angelina Jolie en tant qu’ambassadrice de bonne volonté des Nations Unies et qui a pour mission d’offrir, avec l’accord de l’Organisation Mondiale de la Santé, un lot de vaccins aux autorités tunisiennes.

Objectif, inviter une personnalité publique tunisienne (figures politiques, artistes, sportifs) et la piéger : un volontaire vacciné décède au bout de quelques minutes après la première dose du vaccin et l’animateur se dit victime d’effets secondaires très sévères devant les caméras.

À ce sujet, l’OMS conteste une parodie contreproductive de la vaccination, un préjudice à la santé publique et une atteinte à l’image des organisations onusiennes et appelle à mettre fin au programme. La correspondance date du 21 avril, toutefois, trois jours après, aucune réponse n’a été fournie par les autorités tunisiennes à l’Organisation mondiale de la Santé et la caméra cachée est diffusée à son heure habituelle.

Pendant ce temps, la Tunisie traverse une troisième vague de contamination dévastatrice. Au total, 296 343 personnes ont été touchées par le virus, dont 10 170 sont décédées. Le taux d’occupation des lits de réanimation est au bord de la saturation et le nombre de cas d’infection est en hausse continue. La situation est très tendue et le gouvernement est aux abonnés absents.

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *