Le général Ahmed Gaïd Salah va-t-il être obligé de lâcher Djamaï, Tliba et Saâdani ?

La question devient de plus en plus pressante au vu des derniers développements que connaît la scène politique algérienne. Le chef de l’état-major de l’armée, le général Ahmed Gaïd Salah, visiblement beaucoup plus énervé et plus expéditif dans ses discours qu’avant, serait sous la pression des autres hauts gradés de l’armée et de ses alliés politiques. Devant l’obstination du Hirak, qui par ailleurs n’accorde aucun crédit aux différentes propositions-injonctions du vice-ministre de la Défense, l’homme fort de l’Algérie aimerait bien imposer un président certes élu, mais qui resterait « à sa botte ». Un scénario qui paraît aujourd’hui difficile à appliquer, tellement le refus de la part de l’opinion publique d’un tel « état de fait » semble total.
Que reste-t-il alors au généralissime pour faire passer la pilule aux Algériens ? La prochaine levée de l’immunité parlementaire du secrétaire général du FLN Mohamed Djemaï, programmée pour lundi 9 septembre, va dans ces sens. Selon des sources bien informées, ce pas serait le prélude pour une poursuite judiciaire. C’est donc un des protégés d’Ahmed Gaïd Salah qui sera sacrifié à la vindicte populaire. Deux autres noms pourraient connaître le même sort. Il s’agit du député FLN et homme d’affaires Bahaeddine Tliba et de Ammar Saâdani, ancien patron du FLN et pistolero à la solde de Gaïd Salah. Ce dernier est conscient qu’il devrait se débarrasser de certains de ses fidèles larbins afin d’essayer de convaincre le Hirak de la sincérité de ses discours. Affaire à suivre.

Répondre à Juste Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. BOUMAIZA 18:54 - septembre 7, 2019

    D’abord gaid salah devrait cmmencer par son fils qui avait assassiner le wali de Annaba pour les fortunes rassemblees illegallement pour les depassements etc la liste est longue.
    Ce gaid n’est ni juge ni procureur general pour arreter les voleurs. bref.

    1. Juste 16:33 - septembre 12, 2019

      Assassiné ? coup de feu ? gourdin ? …Pffft. ça sent le caca autour de toi Boumaiza !

    2. Trombidion 06:58 - septembre 17, 2019

      As-tu des preuves début ce que tu affirmes ou tu abois comme tout les chiens en ce moment contre l’ANP POUR FAITE TOMBER L’ALGE je dis ça de mon regard de petit Français qui s’intéresse à la politique africains

  2. Saàdia 04:05 - septembre 8, 2019

    Moi je dis jamais lâcher les siens juste un coup de bluff pour faire passer ses conneries des élections fausses

  3. Momo 11:11 - septembre 8, 2019

    Il faut les metre en prison

  4. Juste 16:32 - septembre 12, 2019

    Hahaha, rigolo ce journal ! Relâcher la merde ! Tirer la chasse suffit bien !

  5. Bisou 08:43 - octobre 2, 2019

    Si Tliba tombe, ça va secouér fort moi je vous dis!

  6. zehani 13:39 - octobre 6, 2019

    pour quoi l algerie a des genereaux de 80 ans il ne peuve meme plus ce voir pisser telment il sont gros sa veux etre aprenti dictateur pauvre con

  7. MOMODZ 11:10 - octobre 8, 2019

    Quel lien entre le général et l’ANP. Cette dernière souffre plus que le peuple de son mépris et conneries à répétition, elle le subit chaque jour que Dieu fait.

  8. AICHA 11:31 - octobre 8, 2019

    RABI IKOUN MAAHOUM.
    NOUS, avec 2 à 3 discours par semaine, ils nous saoulent et eux qui recoivent ses ordres chaque jour et doivent lui trouver des gazelles pour ses méchouis comment ils se sentent LES PAUVRES ???

  9. LYES BOUINAT 10:35 - octobre 15, 2019

    Des tètes a coucher dehors. iLS AURAIT FAIT UNE BELLE CARRIERE A HOLLYWOOD.