Le Maroc achète de moins en moins d’armes

 

Le Maroc achète moins d’armes depuis plusieurs années. Dans son dernier rapport sur l’évolution du positionnement international du Maroc (cinquième édition), l’Institut royal des études stratégiques (IRES, basé à Rabat) relève que Rabat a dépensé 254 millions de dollars en armement en 2016 contre 1.4 milliard USD en 2011. En PIB national, l’acquisition d’armes a représenté 4.86% dans la décennie 1980-1990, un pourcentage qui s’explique par le fait que le Maroc a été engagé dans un conflit armé avec le Polisario avant le cessez-le-feu de 1991.

Entre 1991 et 2001, l’achat d’armes a représenté 3.89% du PIB avant de continuer à chuter pour atteindre 3.3% entre 2006 et 2016. Dépenser moins pour les armes ne veut pas dire une armée moins performante. Selon le même rapport de l’IRES, les FAR sont passées de la 65ème position en 2013 à la 54ème place en 2017 comme il en ressort de l’indice de la puissance militaire.

 

 

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *