Maroc-Espagne: Karima Benyaich pointe du doigt les inconséquences des Affaires étrangères espagnoles

Madame la ministre espagnole des Affaires Etrangères a fait récemment des déclarations à la presse et au Parlement, dans lesquelles, elle continue de présenter des faits erronés et de tenir des propos inappropriés.

Ces déclarations appellent les précisions suivantes:
Premièrement, on ne peut que regretter le caractère lamentable, l’agitation et la nervosité qui accompagnent ses propos.

Deuxièmement, la crise actuelle a dévoilé les véritables arrière-pensées et desseins de certains milieux en Espagne, qui persistent, à vouloir nuire aux intérêts supérieurs du Royaume, depuis la récupération du Sahara marocain en 1975.

Troisièmement, on est, donc, en droit de s’interroger, si, ces dernières déclarations sont une bourde personnelle de Madame la ministre, ou si elles reflètent les véritables velléités de certains milieux espagnols contre l’intégrité territoriale du Royaume, cause sacrée du peuple marocain et de toutes les forces vives de la Nation.

Quatrièmement, le respect mutuel et la confiance entre les deux pays, auxquels a fait référence Monsieur le Président du gouvernement espagnol, sont malheureusement remis en cause aujourd’hui.
Le Maroc en prend acte et agira en conséquence.

Répondre à dz man Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Fikri 22:03 - mai 28, 2021

    Pas trop grave, bientôt l’été et ils vont venir chez vous en vacances et vous allez leurs offrir vos enfants comme avant !

    1. Babou 17:46 - mai 29, 2021

      De quoi je me mêle ? C’est entre le Maroc et l’Espagne il n’y a pas de place pour les haineux.

    2. Marocain 20:50 - mai 30, 2021

      Tu es l’un de nos enfants cher Harki ….

    3. Mansour Essaïh 02:52 - mai 31, 2021

      Franchement, les pauvres types au longs  »Nifs » de bois ; je ne sais pas s’il faut les plaindre ou en rire ou simplement les ignorer.

      Ils ont été abêtis et formatés par le système des ex-caporaux de la Légion Etrangère pendant 59 ans (depuis 1962) au point qu’ils se considèrent comme un peuple d’anges rayonnants de pureté et de sainteté et qui n’ont de contacts charnels avec personne au point qu’ils se multiplient par division cellulaire ou carrément par génération spontanée.

      Quelques liens que je dédie à Fikri tout en lui souhaitant ‘’Bonne lecture !’’ :

      https://www.algerie360.com/selon-un-institut-de-sondage-a-alger-des-mineures-de-plus-en-plus-impliquees-dans-la-prostitution/
      https://www.djazairess.com/fr/lexpression/51558
      https://journals.openedition.org/anneemaghreb/873
      https://wechsra.com/pedophilie-en-algerie-le-silence-assourdissant/
      https://www.france24.com/fr/20171009-homosexualite-algerie-tenten-lgbt-mariage-rainbow-convenance

      J’espère qu’après la lecture des articles et rapports ci-dessus, tu cesseras d’avaler les somnifères que t’administrent quotidiennement les faux généraux, que tu vas te regarder dans un miroir et te dire : Mince alors, 10% d’algériens hommes et femmes vivent de la prostitution ! Nous sommes, donc, comme tout le monde et qu’il n’y pas plus de prostitués et de prostituées à Casablanca, à Paris et ailleurs qu’à Oran, Alger et Constantine.

      Quand tu auras repris tes esprits, fais-nous signe et dis-nous ce que tu penses de tout cela.

  2. dz man 11:28 - juin 2, 2021

    Toz, que peut faire le mort entre les mains de son laveur.
    Le Maroc vit grâce aux aides de l’Europe et particulièrement l’Espagne et l’Allemagne. Que voulez vous que ce dernier menace. c’est de la foutaise. C’est de la com interne pour el-ayachas pour qu’ils se croient une puissance régionale alors que le maroc est un nain diplomatique. On l’a vu récemment avec l’histoire de Brahim Ghali ou le maroc était obligé d’agir comme un gamin.

    1. Babou 23:11 - juin 2, 2021

      Quand j’entends le chef de la diplomatie algerienne dire à la ministre espagnole des affaires étrangères qu’elle peut parler au nom de l’Algérie on comprend qui vous dirige .

      1. dz man 07:11 - juin 3, 2021

        L’Algérie elle vous l’a enfoncer bien profonde. Evacuation du président Ghali vers l’espagne, soins, rapatriement du président au nez et à la barre de la narcomonarchie. Cette dernière était en folie et a remuée ciel et terre allant jusqu’à lacher les enfants et les femmes sur Ceuta, tel un désespéré, pour essayer de faire pression sur l’espagne, rien n’y fait. Cette dernière est restée droit dans ses bottes montrant au marokistan qu’il n’était rien d’autre qu’un bordel à ciel ouvert ou les touristes sexuels viennent vider leurs couilles sur les petits et petites marocaines affamés. L’Algérie n’a pas dit un mot, elle est restée stoïque gérant l’affaire comme un maitre. Le makhzen pensé qu’il allait emprisonner Ghali et l’affaire sera pliée. Il se rend compte de sa réelle place et taille dans l’échiquier régional : un nain de jardin