Polisario. Khatri Addouh assure l’intérim de Brahim Ghali hospitalisé en Espagne et Rabat réclame des explications à Madrid

C’est un intérim qui risque, cette fois, de durer trop longtemps. Après l’hospitalisation en Espagne, depuis dimanche dernier, de Brahim Ghali, des suites du Covid-19, c’est Khatri Addouh qui prend le relais pour assurer l’intérim à la tête et de la RASD et du Polisario, apprend Maghreb Intelligence.

Membre du secrétariat national du Polisario, Khatri Addouh avait déjà assuré l’intérim à la tête des deux entités après le décès de Mohamed Abdelaziz, l’été 2016.Selon les règlements du Polisario, la présidence par intérim est assurée pendant 40 jours après le décès du président et s’ensuit l’organisation d’un congrès extraordinaire pour
choisir un successeur.

Brahim Ghali a été accueilli en Espagne où il s’est déplacé sous une fausse identité et avec un passeport diplomatique algérien. Madrid, sans convaincre, déclare l’avoir accueilli pour des raisons humanitaires, lui qui fait l’objet de plaintes devant la justice espagnole pour de graves crimes.

Et Rabat ne le voit pas de cet oeil. Ce samedi 23 avril, le ministère des Affaires étrangères marocain, dans ce qui ressemble à une ferme réaction, a demandé des explications à l’ambassadeur espagnol à Rabat.

Le Maroc estime que l’Espagne, en ouvrant les gras au chef des séparatistes, a manqué de loyauté envers celui que Madrid qualifie de voisin stratégique du Sud. Et les choses ne vont sûrement pas s’arrêter à ce stade.

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *