Pourparlers à Bouznika. Vers Une solution marocaine à la crise libyenne ?

Secoué pour un conflit armé depuis la chute du régime de Mouamar Kadhafi, la Libye peine à trouver une issue favorable aux pourparlers menés par les acteurs internationaux, toutefois, une solution pourrait provenir prochainement du Maroc.

En effet, les représentants du gouvernement d’entente nationale et du parlement de Tobrouk se sont retrouvés ce week-end à l’hôtel Vichy dans la ville balnéaire de Bouznika au Maroc pour discuter du dossier libyen avec des hauts responsables marocains.

Une nouvelle réunion pourrait également avoir lieu dans les jours à venir à Rabat entre le chef du Haut Conseil d’État de Libye, Khaled Al Mechri et le président du parlement basé à Tobrouk, Aguila Saleh.

Se tenant à distance égale des deux parties en conflit, Rabat s’active diplomatiquement pour une solution politique pacifique à la guerre, alors que l’embargo sur les armes continue d’être violé.

Répondre à lanasois Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. chergui 13:56 - septembre 6, 2020

    Prions pour que cette résolution soit une entente définitive. Et que les peuples du maghreb évoluent. Comme ceux d en face (les occidentaux), sans oublier allah si non Allah les oubliera

  2. Dr Ben Kirat 15:19 - septembre 6, 2020

    C’est une vanité de trop, il n’y a pas de solution marocaine mais libyenne

    1. upgrade 04:30 - septembre 7, 2020

      le docteur a oublié de prendre son suppositoire ?

    2. Lotfi Khalifa 12:10 - septembre 8, 2020

      Oui, si vous voulez. Du moment qu’ils s’entendent …… . Mais bon, il est normal (un peu), que la diplomatie marocaine fasse sa promo… .

  3. Salade deen 14:41 - décembre 18, 2020

    Qui cherche la solution? La diplomatie marocaine ou leur pote sioniste, expert en destabilisation?

  4. lanasois 16:22 - janvier 25, 2021

    frileuse et incertaine dans les investissements directs la France n a jamais montre sa bonne volonté a s inscrire sans la durée en algerie : a titre d exemple aucune banque ne compte a son actif un bien immobiliser en Algérie ; elles louent et sous traitent et ne participent a aucun plan de relance ou de enveloppement concernant l industrie ou l agricultrice ou autres secteurs stratégiques algérienne Alors entre nous bon débarras. la vache a traire est morte avec boutef