Ouverture d’une vaste enquête à la suite de la fuite d’informations confidentielles sur la médiation saoudienne entre l’Algérie et le Maroc

Les informations révélées récemment par Magheb-Intelligence ont provoqué un véritable séisme à Alger. Nos divers récents articles ont apporté des précisions détaillées sur le processus de négociation mené secrètement entre les autorités algériennes et saoudiennes concernant le conflit qui oppose Alger à Rabat. Ces négociations étaient menées secrètement et peu de dirigeants algériens étaient au courant des tenants et aboutissants de ce processus encadré par le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, à travers son conseiller Mouloud Hamaï.

Les articles de Maghreb-Intelligence ont fortement bousculé les dirigeants algériens et leur agenda qui était axé sur l’instrumentalisation d’une pression supplémentaire sur le Maroc en impliquant Riyad dans une sempiternelle médiation dont l’issue était incertaine dés le début de ce processus en raison de l’entêtement des dirigeants algériens à exiger des contreparties irréalistes comme des compromis très délicats dans le dossier du Sahara Occidental.

Face à l’impact de nos révélations, les autorités algériennes ont instruit les services de sécurité de lancer une vaste enquête au sein de plusieurs départements du ministère algérien des Affaires étrangères afin d’identifier le « corbeau » qui a permis cette fuite d’informations classées secrètes. Les recherches sont activement menées et plusieurs perquisitions, auditions et convocations seront organisées afin de passer au peigne fin les contacts des cadres du ministère algérien des Affaires Etrangères. Selon nos sources, cette enquête pourrait être étendue à d’autres services ou institutions algériennes comme le renseignement extérieur algérien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.