A la veille d’African Lion , l’Algérie répond par des manœuvres militaires aux frontières du Maroc

Agacée par les multiples partenariats et une solide et concrète collaboration de l’armée marocaine avec des armées occidentales et africaines, l’ANP riposte par des manœuvres militaires près des frontières du Royaume et à munitions réelles.

De sources officielles à Alger, on apprend que le patron de l’armée, Said Chengriha, a supervisé, lundi et mardi derniers, des manœuvres militaires dans le secteur de Tindouf près des frontières avec le Maroc. Ces manœuvres, effectuées à munitions réelles et dénommées «Résilience 2022», ont associé les armées de terre et de l’air de l’ANP.

Mais que veut prouver Alger avec ces manœuvres? Une autre et énième démonstration de force comme en fait l’ANP à chaque fois que le Royaume accueille ou est sur le point d’accueillir de grands événements militaires.

Et là, il s’agit, vers la fin de ce mois, des grandes manœuvres African Lion pour l’édition 2022 et qui réunissent les armées marocaine américaine, et plusieurs armées, notamment d’Afrique.

L’Algérie ne cache pas non plus son agacement au vu du rapprochement qui se consolide davantage entre l’armée royale et des armées du continent africain.

Il y a quelques jours, et sur ordre du Roi Mohammed VI, les hauts gradés des FAR ont reçu à Rabat les patrons des armées sénégalaise et mauritanienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.