A l’aide du couple Adnane et Dounia Filali, la presse française refait tourner la machine à salir la monarchie marocaine  

Le procédé est désormais rodé comme du papier à musique. Et tous les nouveaux pseudos opposants l’appliquent à la lettre sans rien y changer. Créer une chaîne Youtube. Trouver une story émouvante. Y ajouter le nom d’Abdellatif Hammouchi dans le rôle de « tortionnaire en chef » et puis vilipender la monarchie et principalement le roi en personne. Mélanger le tout avec des mensonges grossiers, de la mauvaise foi et surtout des affabulations tout droit sorties de mauvais romans d’espionnage…Pour le service après-vente, c’est généralement la presse française qui s’en occupe.

Après les anciens détenus djihadistes Moahmed Hajib et Ali Aarass et leurs multiples appels au meurtre, le très « laïc » Zakaria Moumni et ses chantages financiers à répétition, voici que le couple Adnane et Dounia Filali se lancent à leur tour dans ce manège copiant le même stratagème qu’avait déjà adopté Zakaria Moumni pour demander l’asile au Canada.

D’ailleurs, une grande similitude existe entre le scénario imaginé par l’ancien boxeur qui prétend avoir fait l’objet, en France, d’une tentative d’assassinat imaginaire et celui brandi par le couple Filali pour quitter la Chine…paradoxalement pour la France que fuit Zakari Moumni.

Et pour corser leur récit, Adnane Filali se rappelle d’un ami d’enfance, l’avocat Ali Reda Ziane, dont le père Mohamed Ziane est en délicatesse avec la justice marocaine. Du coup, le couple réalise dur sa chaîne Youtube plusieurs interviews de maître Ziane qualifié sans vergogne de « Nelson Mandela marocain ». Le couple vole également au secours de Zakaria Moumni en sérieuse perte de crédibilité après la divulgation de vidéos le montrant en pleine action de chantage de l’Etat marocain.

Aujourd’hui, Adnane et Dounia Filali qui ont déposé une demande d’asile en France sont « pris en charge » par la même presse française qui avait pris fait et cause pour le faux champion du mode de kick-boxing. Ainsi, Libération fut la première à leur consacrer un « publi-rédactionnel » avant que France 24 et TV5 Monde ne lui emboîtent le pas en diffusant des « publi-reportage » sur les péripéties du couple.

Des produits « journalistiques » qui présentent le couple sous son meilleur jour, omettant de signaler le caractère antisémitisme et xénophobe de leurs publications sur les réseaux sociaux. Les médias français ont également passé sous silence des publications d’Adnan et  de Doubia Filali faisant l’apologie du Hezbollah et de l’armée iranienne tout en accusant la CIA et le Mossad d’avoir créé Daech.

Dans les publi-reportages de France 24 et TV5 Monde, les photographies publiées par le sulfureux couple Filali et dans lesquelles ils font une quenelle en soutien à l’humoriste antisémite Dieudonné et à l’essayiste négationniste Alain Soral  n’ont jamais trouvé leur place.

Pour les médias français, il suffit d’insulter le régime marocain et d’accuser ses services pour que de parfaits inconnus soient érigés en « défenseurs de la liberté » et en « opposants crédibles ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.