Affaire Mae Elainine: les islamistes noient le poisson

Il n’y aura finalement pas de sanctions ou de mesures disciplinaires à l’encontre de la députée islamiste Amina Mae Elainine qui s’état dévoilée lors d’une escapade amoureuse à Paris.
Selon nos sources, la commission d’enquête mise en place par le PJD, et présidée par Mostafa Ramid (ministre d’Etat par ailleurs chargé des Droits de l’homme), a bel et bien auditionné la «petite soeur» dévergondée et avait remis son rapport au secrétariat général du parti qui a recommandé de ne pas le rendre public, même auprès des membres dirigeants Dun PJD.
Députée islamiste, Amina Mae Elainine avait été élue une première fois sur la liste féminine du parti islamiste en 2011.
En 2016, elle a rempilé à la circonscription de Hay Hassani à Casablanca.
Très proche de l’ancien ministre Habib Choubani (actuel président de la région Draâ-Tafilalet), Amina Mae Elainine est divorcée.
Elle était la femme de Ahmed Agountif, un instituteur qui a gravi les échelons pour devenir chef de service au sein du département du même Habib Choubani…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. chergui 13:17 - février 23, 2019

    Elle s est faite fouettee,alors qu elle est libre.je pense qu elle n a pas besoin de tuteur,ni de son pere ni de son mari et encore moins de son parti politique