Comment Akhannouch compte se débarrasser d’Anis Birou

Le patron du Rassemblement national des indépendants (RNI), Aziz Akhannouch, ne veut plus entendre parler d’Anis Birou. Le ministre-milliardaire a trouvé une astuce pour dégager l’ancien ministre chargé des Marocains résidents à l’étranger du parti. Anis Birou, candidat à un poste d’ambassadeur, aurait gardé au cas où il aurait été nommé dans le corps diplomatique son appartenance au RNI. Chose qui ne figure pas dans les plans de l’actuel ministre de l’Agriculture. La parade serait qu’Anis Birou soit bombardé wali de l’une des douze régions du royaume en attendant des jours meilleurs. C’est Oujda qui aurait été choisie comme destination initiale pour Anis Birou, avant qu’Akhannouch ne jette son dévolu sur la stratégique et très compliquée région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. D’autant plus que le wali Mohamed Yaacoubi serait sur le départ. Le ministre de l’Agriculture et homme fort du gouvernement, à qui pour le moment aucune faveur n’est refusée, aurait obtenu gain de cause auprès de son homologue, le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit. En obtenant un poste de wali, Anis Birou devrait donc temporairement raccrocher les crampons de la politique et s’éloigner du RNI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *