Algérie : Face à la lenteur de la vaccination, le stock de vaccins risque la péremption

C’est un véritable cri de cœur que vient de lancer, le professeur Ryad Mahyaoui, membre du Comité scientifique de suivi du covid qui met en garde contre l’arrivée en Algérie d’une 4ème vague mortelle.

En effet, dans un entretien au site algérois « TSA », le professeur Ryad Mahyaoui a révélé que la campagne de vaccination a du mal à atteindre ses objectifs dans le pays. Selon ce responsable, le taux de vaccination tourne à peine autour de 22à 23 % de population vaccinée. Ce qui se révèle insuffisant  pour atteindre l’immunité collective.

Une autre menace plane sur l’Algérie. Aujourd’hui et face au ralentissement des vaccinations, des millions de doses de vaccins que le pays a acheté ou reçu comme donation risquent d’être jetés à la poubelle. Comme chaque produit médical, notamment les vaccins dont la durée de vie et courte, le stock algérien risque la péremption. Les structures sanitaires du pays n’arrivent pas à vaccine plus de 30.000 personnes par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *