Algérie : l’incroyable déballage de « la vie sulfureuse » du général Said Chengriha par le fils du défunt général Larbi Bennacer

Toufik Bennacer, l’un des cinq fils du général Larbi Bennacer, l’ex-patron de la Justice militaire au niveau du ministère algérien de la Défense Nationale de 1999 jusqu’à 2005, date de son décès, est en train de créer l’évènement en Algérie à travers des révélations scabreuses et renversantes digne d’un incroyable déballage que personne n’avait prévu ou anticipé. A la surprise générale, cet ancien chef-d ‘entreprise établi depuis récemment en France selon les informations recueillies par nos soins, a diffusé ces dernières 48H des vidéos extrêmement accablantes contre l’actuel patron de l’institution militaire algérienne, Saïd Chengriha.
Ces vidéos qui ont suscité un énorme buzz totalisant plusieurs milliers vues racontent le parcours secret de Said Chengriha, ses affaires familiales scandaleuses, ses liens avec des milieux affairistes et ses dérives arbitraires à la tête de l’Institution militaire algérienne. Et ce n’est pas un opposant exilé ou un militant d’un mouvement « séparatiste » qui colporte d’aussi graves accusations, c’est le fils de l’un des plus anciens importants généraux du régime algérien qui a pointé ouvertement et publiquement du doigt Said Chengriha en révélant des faits précis, des informations datées et des détails vérifiables sur les « secrets cachés » du puissant patron de l’Armée algérienne, colone vertébrale du régime algérien.
Corruption, abus de pouvoir, complots et manipulations, la description faite par Toufik Bennacer du général Said Chengriha fait froid dans le dos et alimente une énorme controverse jusqu’au cœur du sérail algérien. C’est la toute première fois dans l’histoire de l’Algérie contemporaine que le propre fils d’un général de l’institution militaire algérienne s’attaque publiquement, à visage découvert et aussi violemment au Chef d’Etat-Major de l’Armée algérienne.
Toufik Bennacer a justifié sa démarche inédite et « révolutionnaire » par l’emprisonnement fin mai dernier de deux de ses frères, le colonel Boualem Bennacer, un haut gradé des services du renseignement extérieur algérien, et Nacer Bennacer, un officier de la Police judiciaire à Alger. Leur incarcération à la prison militaire de Blida a été décidée dans le sillage d’un supposé scandale d’atteinte à la sécurité de l’Etat et au fonctionnement des services de sécurité.
Un scandale « préfabriqué » et « monté de toutes pièces » dénonce Toufik Bennacer selon lequel le général Said Chengriha est l’instigateur de ce scandale dans le seul but de se venger contre son défunt père qui l’avait soumis dans les années 90 à une procédure judiciaire au niveau des tribunaux militaires pour de graves écarts de conduite. Ce déballage promet de nombreux rebondissements et pourrait perturber grandement le déroulement de la prochaine élection présidentielle anticipée du 7 septembre prochain en Algérie en raison du poids sensible de l’Institution militaire sur la vie politique du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kamel 15:45 - juillet 10, 2024

    Abdou samsar spécialiste et scénariste réalisateur de tout contre l’Algérie. Chaque jour un nouveau disque, Sacré mercenaire et fugitif, les sujets de sidhoum aiment les histoires militaires algérienne. Ben… Bsahathoum tbardiaa