Ali Fodil, directeur d’Echourouk remercie le général Gaïd Salah pour « l’avoir libéré ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.