Au Maroc, les organismes allemands redeviennent depuis peu fréquentables

Depuis le retour à la normale des relations entre le Maroc et l’Allemagne, les signes du dégel se multiplient du côté du Royaume. En atteste la reprise des activités de plusieurs organismes allemands basés au Maroc et qui ne pouvaient pratiquement rien entreprendre avec les services et établissements marocains comme décidé par Rabat depuis plusieurs mois.

C’est le cas, entre autres, de l’Agence de coopération allemande (GIZ) qui vient de reprendre son programme PEDEL. Il y a quelques jours, les représentants de ce programme ont effectué une série de visites dans des régions du Maroc dont Azilal, Kelaât Mgouna et Zagora pour aller à la rencontre des coopérations actives dans des niches de l’agroalimentaire comme le safran, l’eau de rose et les dattes. L’objectif de ce travail de prospection est d’évaluer le potentiel d’exportation de ces coopératives animées généralement par des femmes.

Rabat a suspendu tous ses contacts avec l’ambassade d’Allemagne au Maroc le 1er mars 2021 en raison de «malentendus profonds» avec Berlin. Le 6 mai de la même année, l’ambassadrice du Maroc a été rappelée pour consultation. En décembre, les relations entre les deux pays ont connu un significatif réchauffement avec l’échange de messages de part et d’autre dont des messages entre le Roi Mohammed VI et le Chancelier Allemand.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.