L’armée s’inquiète de la hausse de l’émigration algérienne

Le ministère algérien de la Défense ne cache pas sa préoccupation devant « l’ampleur prise par les tentatives de quitter le territoire national de manière illégale », selon les termes d’un communiqué publié récemment.

Le dernier rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) tire également la sonnette d’alarme et souligne que quelque 6 500 ressortissants algériens sont arrivés illégalement en Europe au cours des dix premiers mois de l’année.

Principalement sur le territoire espagnol et la région de Murcie, ce qui a conduit le ministre espagnol de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoido à faire part de sa réelle inquiétude auprès de l’ambassadrice algérienne en poste à Madrid.

De leur côté, les autorités algériennes affirment avoir interpellé plus de 5000 candidats au départ depuis le début de l’année. Des tentatives d’émigration illégale qui concernerait toutes les classes d’âge ainsi que toutes les classes sociales, selon l’étude publiée par l’agence des Nations unies.

Stratégie de développement des e-services de l’OMPIC‏

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Guendouz 07:59 - décembre 8, 2017

    le FLN de ould abbes les pousse à se sauver.

    1. Baho Maho 16:15 - décembre 8, 2017

      Le FLN — un autre parti politique — n’a rien à voir dans ce phénomène universel. L’immigration / émigration touche tous les pays du monde y compris les pays dits riches. Les Européens par exemple émigrent préférentiellement vers les États-Unis / Canada, les Australiens idem mais aussi vers l’Europe…

  2. mahdjoub 17:50 - décembre 8, 2017

    Il faut que letat recrute et embauche des gens meme avec le smic surtout ceux qui ont des enfants a charges au moins ils survivent.larmee ,gendarmerie,ne recrutent pas c grave les gens demandent le minimum mieux que RIEN.ainsi que le logement qui est primordial

    1. Abderramane Dida 23:07 - décembre 8, 2017

      Les jeunes algériens qui hélas ratent leur étude. Très jeune n ont pas de débouchés ni formation proposée alors c est drogue vols etc empoisonne la vie des autres puis essayent de partir et continuer leur besogne pas bon pour nous réputation déjà mal vu hélas ils n ont aucun avenir aucun nationalisme. Normal et que dire d un état qui offre 115 euros par an pour les gens qui veulent se payer des vacances pourvoir le monde l état facilite le trafic voir au square au vu de tous vente de devise même l autorité ferme les yeux mais a qui appartient cette devise confie a ces gens???

      1. DZ Infos 02:07 - décembre 10, 2017

        C’est faux. il y a plein de centres de formation professionnelle pour les sous doués. Mais ils ne veulent pas apprendre à devenir maçons, c’est pourquoi il y a des sections qui n’ouvrent pas faute de candidats, et c’est pourquoi les Subsahariens sont en train de faire le boulot à leur place. L’Algérie au contraire manque cruellement d’ouvriers qualifiés ou non dans la construction et dans d’autres corps de métiers.
        Ils ont bac moins dix mais ils veulent être directeurs. Ou émigrer pour ne pas travailler de toutes façons mais vivre de rapine et d’expédients.
        Et pour les moins bêtes il y a les prêts ANSEJ pour ceux qui veulent créer leur petite entreprise. Non, l’émigration des jeunes n’a pas une cause économique.

  3. Abdelaziz DJABALI 14:12 - décembre 12, 2017

    -VIVRE EN ALGÉRIE

    -C’EST MOURIR SANS AVOIR VÉCU !