Coup de sang de Hafid Elalamy contre les importateurs de pièces détachées automobiles

C’est un sale quart d’heure que les importateurs et distributeurs de pièces détachées automobiles ont passé mercredi matin devant un Moulay Hafid Elalamy véritablement déchaîné. Piqué au vif par les interventions des représentants des importateurs, le ministre marocain de l’Industrie et du commerce a littéralement étrillé cette corporation lors de la présentation du lancement du système de labellisation du circuit de distribution des pièces de rechange automobiles  appelé « SALAMATOUNA ». Ce nouveau dispositif a été mis en place par le ministère de l’Industrie et du commerce pour renforcer la lutte contre les produits contrefaits et assurer la sécurité des consommateurs. Il s’agit selon le département de tutelle, de labelliser les entreprises intervenant dans le circuit de distribution de la pièce de rechange, depuis sa mise sur le marché jusqu’à sa consommation finale. Le label s’applique aux constructeurs, importateurs, fournisseurs, distributeurs, revendeurs, détaillants et grossistes, commercialisant des pièces automobiles ou pièces de rechange destinées à tout autre véhicule.

« C’est un véritable coup de balai dans cette profession qui permettra de consolider une industrie de pièces de rechange locale moribonde et de diminuer les accidents de la route dus à des pièces défectueuses » », nous affirme un industriel qui depuis des années ne cesse de plaider en faveur de cette labellisation.

Le marché intérieur de la pièce de rechange, estimé à plus de 10 milliards de dirhams, est le deuxième marché le plus touché par la contrefaçon, après celui du textile, et se caractérise par une distribution informelle, la désorganisation de ses circuits de distribution et la mise sur le marché de produits contrefaits qui contribuent au bilan affligeant des accidents de la route.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.