Crise financière. Vers un scénario libanais en Tunisie ?

Vertigineuse, la dette publique en Tunisie a atteint 92,8 milliards de dinars soit 83.5% du PIB. Les autorités jouent les cowboys, mais le pays semble se diriger droit vers le scénario libanais.

Sur les traces de Moody’s, l’agence Fitch Ratings a rétrogradé la note de défaut émetteur à long terme en devises de la Tunisie de B à B- avec perspectives négatives en raison des risques accrus de liquidité budgétaire et de l’absence d’un accord sur un nouveau programme avec le FMI, indispensable pour accéder à l’appui budgétaire des créanciers officiels, notamment la BM et la BAD.

À l’origine de cette dégringolade continue, l’instabilité politique et les réformes qui tardent à se concrétiser : l’assainissement budgétaire, la maîtrise de la masse salariale et des subventions… Et le mouvement Ennahda, au pouvoir depuis une décennie, y est sûrement pour quelque chose. Maîtres du désordre permanent, les islamistes sont derrière les politiques économiques ratées.

Désormais, la Tunisie se classe en bas de l’échelle des agences de notation et pourrait dans les prochaines semaines atteindre la dernière marche de l’escalier avec une énième rétrogradation. Ainsi, le pays ne sera plus en mesure de recourir à de nouveaux crédits extérieurs et sera rejeté par les institutions financières internationales, ce qui pourrait aboutir au défaut de paiement.

Au vu de la situation actuelle, une nouvelle dégradation de la note souveraine paraît difficile à éviter et les capacités de la Tunisie à faire face à ses engagements financiers s’amoindrissent. Exigé par le Fond Monétaire International, le consensus politique serait l’unique source de salut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. tangerino 13:53 - juillet 13, 2021

    C’est tres triste pour un pays qui était en pole position pour servir de laboratoire de la démocratisation du monde arabe . Du coup on est pas rendu … Il est interessant de noter que l’Algérie via un pouvoir ultra autoritaire et la Tunisie, elle via une tentative d’installer le multipartisme, en arrive au même résultat, à savoir une vacance du pouvoir. Il faut faire attention à ce qu’ on demande au bon Dieu, car des fois on l’obtient.

  2. Nouri 17:22 - juillet 13, 2021

    Et le Maroc dans tout ça? Aucune critique sur le Maroc, pourtant vous vous appelez « Maghreb Intelligence » ! Cherchez l’erreur…

    1. mouss 18:10 - juillet 13, 2021

      Maghreb intelligence et intelligence dans le sens analyse pas dans le sens surdoue mossieur le ayachi a l espris obtus qui prend tout au premier degre
      l analyse de fait au Maghreb
      de plus les articles sur le Maroc et pas élogieux existent il suffit de les lire
      je ne te les indiquerait pas car ce na ferait qu alimenter ta hargne obsessionnelle contre le Maroc et te donner du grain a moudre

    2. mouss 18:23 - juillet 13, 2021

      «  » MOUSS : « Je crois que Moulay Youssef est ma plus belle réussite » Sidi Lyautey . » »
      va dire r ca a de gaulle ….qui a refuser de signer le dahir berbère qui s est rebelle contre la France jusqu a etre exile en corse et a Madagascar
      qui a refuse de negocier le trace des frontières en rétorquant a la France qu une fois l algerie indépendante on negocierai entre frere
      ingrat traites venineux vous etes

      la seule chose qui est vrai c est que Lyautey comme les autres ont sous-estime le Monarque et ils s en sont rendu compte mais ont toujours respecte son statut et l histoire millenaire du Maroc
      tandis que ton peuple de va nu pied ayachi était conduit a la trique

      1. Nouri 13:17 - juillet 15, 2021

        Le Maroc n’a jamais aidé l’Algérie car il l’a toujours poignardée dans le dos et l’histoire en est témoin. Cessez vos mensonges: comment le Maroc pourrait nous aider alors qu’il n’existait pas en tant qu’État. C’était des Emirates dispersées rongées par la siba. Remerciez Sidna Lyautey qui vous a crée et surtout l’Algérien Keddour Benghebrit qui a confectionné votre drapeau et façonné les protocoles des alaouites dont le très controversé baise-main . Comment le Maroc pourrait aidé les peuples qui voulaient se libérer alors qu’il est le chantre de l’esclavagisme et de la soumission à l’Occident colonisateur.

        1. mouss 16:04 - juillet 15, 2021

          c est ca avec l aide de merlin l enchanteur conan le berbere e la fee carabosse
          inutile de repondre a tes discours d enrages
          allons a l essentiel si TRAITRE il y a c est TOI qui au lieu de consacrer son energie a aider son pays qui plonge vers le neant et la debacle generale et totale ses freres

          qui manque de tout electricite eau pain lait huile masque test pcr oblige de mendier des vaccins vous la koua 3odma et j e passe ses concitoyens musele embastilles et matraque viole fille et garcon traite comme de la m…par un pouvoir
          qui vous considere comme des intestins

          tu viens toi baver sur des sites marocains pour y distller ta haine et tes delires mythomaniaques affabulateur a chaque jour son nouveau myto
          au lieu de consacrer ton energie a chasser ces analphabètes qui vous mene a la zarwatta depuis la naissance de ton pâys il a 60 ans civilise a moins que tu ai perdu tout espoir

          1. Nouri 23:00 - juillet 15, 2021

            Notre pays va bien. Nous avons des problèmes et nous en parlons et nous critiquons notre pouvoir jour et nuit et le Hirak en est la preuve tangible. Mais nous sommes un pays souverain et indépendant dans ses décisions. Vos problèmes se sont aggravés avec la pandémie de la Covid, c’est pourquoi le Makhzen s’est mis sous le parapluie israélo-américain car il sait, qu’avec sa dette extérieure , il va à la faillite. Mais vos médias n’en parlent jamais pire ils présentent le Narco land comme une puissance étrangère qui en réalité ne vit que grâce à la sadaka occidentale et arabe (en décembre 2020 l’Allemagne vous octroyé une aide de 1,5 milliard d’euros).Alos mon ami ayachi ne gaspille pas ton énergie à attaquer le pays de hommes libres. Occupez-vous de vos salades tangéroises et regardez-vous dans le miroir : vous n’êtes qu’un département sous tutelle, un protectorat vassal des ses maîtres occidentaux et khalidijis qui n’a pas hésité à sacrifier ses enfants et adolescents pour régler un différend politique avec un pays qui occupe encore ses deux villes Ceuta et Melilla. Secouez-vous, soyez des hommes. L’ Algérie est et restera votre complexe car le peuple algérien sait bien que notre ennemi éternel est le Makhzen champion de la lâcheté et de la traitrise , un pouvoir haggar qui a attaqué un peuple pacifique , les Sahraouis qui ont mené une lutte de libération courageuse contre les Espagnols sans aucune aide du Sultanat créé par Sidkoum Lyautey.

          2. Nouri 11:24 - juillet 16, 2021

            Le prince Moulay Hassen passe son temps à bruler les billets de 500 euros durant ses vacances en Grèce: https://youtu.be/2SC1JawczTg

  3. Nouri 11:48 - juillet 16, 2021

    La répression fasciste et nazie commise par le Makhzen à l’encontre des militants marocains libres : https://youtu.be/WoqIWbULi8Q

    1. mouss 12:40 - juillet 16, 2021

      Syndrome de Diogène

      Théorisée par Sigmund Freud, fondateur de la psychanalyse, le déni est présenté comme un mécanisme inconscient de défense et de conservation visant à ne pas considérer une partie de la réalité. Le déni est donc une forme d’évitement, un refus de voir la réalité telle qu’elle est.

      Ce refoulement inconscient peut ainsi faire suite à une émotion forte que la conscience ne parvient pas à interpréter. Cela engendre une sensation permanente de stress, de danger. La conscience se réfugie alors dans le déni, ce qui permet de refuser la perception de la réalité et de rejeter ce qui est ressenti comme intolérable.

      . D’autres phénomènes plus longs à s’installer peuvent conduire à la nier de manière inconsciente.

      Chacun réagit comme il peut, avec son histoire, son expérience, ses ressources psychiques,. Mais il arrive que la situation soit si insupportable l individu ne voit pas la réalité telle qu’elle est. Il la transforme inconsciemment pour la rendre moins cruelle et moins douloureuse. Ce mécanisme de défense s’appelle le déni. Il amène à refuser tout ou partie d’une situation. Il est une protection de soi suite à un traumatisme ou à un choc émotionnel. Le déni serait donc un outil inconscient propre à notre humanité (c’est-à-dire à notre état d’Être Humain) qui nous permettrait de supporter l’insupportable.

      1. Nouri 20:19 - juillet 16, 2021

        Les théories de Freud sont dépassées cher ami ! Je vous ai mis devant vos vérités qui vous blessent au point de chercher une thérapie psychanalytique chez le sieur Sigmund pour vous soulager de vos complexes de supériorité. Le problème est politique.

        1. Babou 23:02 - juillet 16, 2021

          A lire et à relire avant de parler
          https://www.lapresse.ca › algerie › le…
          Résultats Web
          Algérie | Le témoignage d’un étudiant prodémocratie « torturé …

          1. Nouri 07:22 - juillet 17, 2021

            La main basse de la famille royale sur les richesses du Maroc : https://ledesk.ma/enoff/moulay-idriss-filali-prend-pleinement-possession-de-la-societe-stg-telecom/

  4. Babou 09:09 - juillet 17, 2021

    Comme j’ai déjà dit les marocains aiment la famille royale parce qu’ils considèrent le roi comme le garant de la stabilité du pays et quand on compare avec le pays D’ALIMENTATION BABA et les60 voleurs, je trouve qu’ils n’ont pas tort.
    YouTube · Installée
    18 ministres et plus de 30 généraux en prison : l’etat a perdu son …