Défense. Banco Santander va financer la construction d’un patrouilleur pour la Marine royale marocaine à 95 millions d’euros

Cela se précise davantage pour l’aboutissement du contrat signé entre l’Administration de la défense nationale du Maroc et le constructeur naval espagnol Navantia pour la conception et la livraison, à la Marine royale, d’un patrouilleur.

Récemment, Aziz Akhannouch, chef du gouvernement marocain, a donné son aval pour le contrat passé entre le Maroc et Banco Santader portant sur un prêt de 95 millions d’euros. Ce prêt servira, selon des documents consultés par nos soins, à la conception et la réalisation d’un patrouilleur au profit de la Marine royale. Ce patrouilleur devra être construit dans les chantiers navals de Navantia près de la ville de Cadix.

Le délai de livraison de ce navire a été fixé, selon les accords passés entre les deux parties, à 42 mois. Pour faire aboutir ce chantier, Navantia, une entreprise publique espagnole, a envoyé ses experts au Maroc pour arrêter les spécificités techniques voulues par la Marine royale.

Il ne s’agit pas de la première collaboration entre Navantia et l’armée marocaine, puisque cette société a déjà livré, dans les années 1980, plusieurs patrouilleurs et des corvettes au Royaume.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.