Elcano Royal Institute : Pour l’Espagne, les Marocains ne sont ni une menace ni de véritables alliés

Les données de la 41e vague du baromètre de l’Elcano Royal Institute (BRIE), dont le travail sur le terrain a été effectué entre le 2 et le 19 mars 2020, visant à mesurer la réputation dont jouissent certains pays dans l’opinion publique espagnole, a révélé quelques surprises.

Première constations. Le COVID-19, parti de la Chine en début de l’année 2020, a affecté la réputation de ce pays en Espagne. Avec un score de 5,3 sur 10, « l’Empire du milieu » constitue une menace pour les Espagnols, mais bien derrière les pays du Moyen-Orient avec un score de 5,7 sur 10.

Dans le barème de l’Institut Elcano, le Maroc n’est pas perçu comme une véritable menace par les Espagnols. Malgré, les problèmes liés à l’immigration clandestine, au trafic de drogue te au terrorisme, le Maroc a un score de 4,9 sur 10. Il est précédé par l’Union Européenne, la Corée du Nord, la Russie et la Libye comme potentielles menaces pour l’Espagne avec des valeurs égales ou dépassant les 5 sur 10.

Pour les pays que les Espagnols considèrent comme des alliés, les Marocains sont dans le ventre mou du classement. Les citoyens de la péninsule ibérique pensent que l’Union Européenne, la Chine, l’Amérique latine en général sont leurs alliés. Dans ce classement, le Maroc figure au même pied d’égalité avec le Japon, mais bien avant le Mexique et l’Argentine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.