Quand les princes de Dubaï volent au secours du fleuron d’Airbus

Emirates, l’une des plus importantes compagnies aériennes au monde, basée à Dubaï, vient probablement de prolonger la vie de l’A380, fleuron du géant aéronautique Airbus. La compagnie émiratie vient d’annoncer l’achat de 36 Airbus A380, vingt commandes fermes et seize en option, pour un montant catalogue de seize milliards de dollars. Emirates possède déjà 101 appareils de ce type et une quarantaine d’autres sont déjà commandés. Cette annonce de l’achat de 36 A380 supplémentaires, qui seront livrés en 2020, devrait permettre d’assurer l’avenir du gros-porteur long-courrier dont le programme avait été lancé au milieu des années 1990. Mais face au peu de succès commercial que rencontre l’appareil, Airbus avait envisagé il y a quelques jours de mettre fin au programme. Dans un communiqué publié par Emirates, le président de la compagnie Cheikh Ahmed ben Saïd Al Maktoum affirme être « personnellement convaincu que d’autres commandes suivront l’exemple d’Emirates et que cet excellent avion continuera à être construit au cours de la décennie 2030 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.