En misant sur la SMIT, le gouvernement met en péril le programme Forsa

Mais quelle mouche a piqué Aziz Akhannouch, chef du gouvernement, pour confier les rênes du programme Forsa à la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) que dirige l’inamovible Imad Barakkad sous la tutelle de Fatim-Zahra Amor, ministre du Tourisme?

Si l’on a bien lu le communiqué de la primature diffusé ce mardi 14 mars, ce programme « cible l’accompagnement de 10.000 porteurs de projets incluant tous les secteurs de l’économie, tout en assurant les principes d’équité régionale et de genres ». Il n’y est dit nulle part qu’il est dédié exclusivement au secteur touristique.

Pourquoi donc confier à ladite SMIT un budget de 1,5 milliard de dirhams rien que pour l’année 2022, ainsi que le sort de 10.000 personnes, sachant, et ce n’est un secret pour personne, qu’Imad Barakkad est loin d’être un homme de terrain. Tout comme sa ministre de tutelle Fatim-Zahra Amor?

Le Maroc a raté plusieurs programmes d’insertion par le travail qui ont déjà coûté des fortunes. Selon les spécialistes, avec le duo Barakkad-Amor, Forsa (qui signifie Opportunité ou chance) a toutes les chances de déboucher sur un fiasco et faire des milliers de malheureux.

La SMIT, dont on ne connaît toujours pas la raison d’être, est dirigée depuis plus de 10 ans par Imad Barakkad. Sa gestion a été descendue en flammes par l’un des récents rapports des comptes sous le mandat de Driss Jettou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.