Espagne: premier clash entre Podemos et le nouveau MAE, José Manuel Albares, à cause du Maroc

Premier clash, ce mardi 13 juillet, entre le parti Podemos et le nouveau chef de la diplomatie espagnole, José Manuel Albares.

Au Parlement, Podemos s’en est pris, de manière véhémente, au nouveau ministre des Affaires étrangères qui avait qualifié le Maroc de «grand ami» de l’Espagne.

Podemos accuse José Manuel Albares, et au-delà, le gouvernement espagnol, de défendre un «régime autoritaire», soit le marocain.

Ce vif échange a eu au Parlement au sujet de la position de Madrid sur Cuba.

Ce même mardi, Isabel Rodriguez, nouvelle porte-parole du gouvernement de Pedro Sanchez a appelé à établir des relations diplomatiques stables avec le Maroc.

Avec le remaniement de l’Exécutif espagnol, Pedro Sanchez a débarqué l’ex-MAE Laya. Dans les sphères politiques madrilènes, on l’accuse d’avoir sacrifié la ministre en se pliant à la volonté de Rabat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.