Exclusif. Alger propose à Moscou de former militairement des dizaines d’officiers du Polisario à l’interception des drones

Les autorités algériennes ont proposé officieusement à la Russie d’accepter de prendre en charge la formation militaire de plusieurs dizaines officiers du front Polisario, a-t-on appris de plusieurs sources bien introduites au sein du sérail algérien. L’objectif premier de cette formation souhaitée et demandée par l’Algérie est de permettre aux officiers du Polisario d’apprendre les techniques de guerre et de riposte contre les drones employés par l’armée marocaine dans les actions militaires menées contre les incursions du front Polisario au Sahara Occidental.

Selon nos sources, cette formation devrait s’étaler sur plusieurs mois et elle devrait permettre au front Polisario d’acquérir le savoir-faire nécessaire à la maîtrise des contre-attaques dirigées contre les drones marocains qui font en ce moment beaucoup de dégâts dans le camp du Polisario. Mais, pour l’heure, Moscou n’a pas encore répondu favorablement à la demande algérienne qui fait toujours l’objet d’âpres négociations entre les décideurs militaires algériens et russes.

Ce sujet a été, d’ailleurs, abordé à la fin du mois de mars dernier à Alger lors de la rencontre entre Said Chengriha, le patron de l’Etat-Major de l’Armée Algérienne, et le directeur du Service fédéral pour la coopération militaire et technique de la Fédération de Russie, Dimitrii Chougaev. Alger attend toujours avec impatience la réponse de Moscou dans ce dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.