Exclusif. Ali Benflis et Saâdani négocient une alliance secrète

Ali Benflis et Amar Saâdani négocient un rapprochement stratégique à l’occasion du scrutin présidentiel du 12 décembre prochain. Amar Saâdani cherche à jouer un rôle important dans cette campagne pour les élections du 12 décembre prochain. Un rôle qui peut lui permettre de revenir en force sur la scène politique lui qui est établi en ce moment en France et refuse de se plier aux appels de la justice algérienne.

Pour faire aboutir son plan, Amar Saadani a décidé de miser sur Benflis. Et pour épauler ce dernier dans sa quête électorale, Saadani a organisé au profit de Benflis plusieurs rencontres avec ses réseaux en Algérie. La première étape de ces rencontre a eu lieu hier mardi à El-Oued, au sud-est du pays, une région où Saâdani compte énormément de fidèles et alliés.

C’est, d’ailleurs, grâce à Amar Saadani que le candidat Ali Benflis a pu rencontrer Abdellah MENAI, le célèbre chanteur algérien et symbole du sud du pays. Une rencontre qui avait été arrangée par Mohamed Tliba, un avocat d’Oued Souf et cousin de Baha Eddine Tliba, le controversé et sulfureux député FLN et milliardaire qui se retrouve en ce moment à la prison d’El-Harrach pour son implication dans plusieurs affaires de corruption.

Mohamed Tliba est l’un des soldats d’Amar Saadani. Cette rencontre d’El-Oued qui a donné un énorme écho médiatique au profit de Benflis démontre qu’une certaine alliance est en train de s’établir entre Saadani et Benflis. Une alliance dont l’efficacité reste à démontrer dans les jours à venir pour cette campagne électorale unique en son genre dans l’histoire de l’Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.