Exclusif. Ali Haddad au secours de son ami intime le « baron » des panneaux publicitaires

Le milliardaire le plus influent d’Algérie, Ali Haddad, est particulièrement actif et tente de venir au secour de son ami intime Mourad Hadj Saîd. Ce dernier est connu à Alger sous le nom du « baron » des panneaux. Il est le leader de l’affichage publicitaire qui représente un marché de quelque 100 millions d’euros par an en Algérie. D’Alger-centre jusqu’à Oran et Tlemcen, ses panneaux sont implantés partout dans le pays.

Or depuis des années, Hadj Saïd ne paie pas le moindre centime de redevance aux communes  en échange d’autorisation pour l’implantation de ses panneaux. Sa dette auprès du Trésor Public s’élèvent à 500 millions de Da, soit 50 milliards de centimes ou encore 4,8 millions d’euros. Il bénéficie d’une totale impunité pour la simple raison que le puissant patron des patrons algériens, Ali Haddad, le protège et intervient régulièrement en sa faveur.

Depuis le milieu de Ramadan, le Wali d’Alger Abdelkader Zoukh, a ordonné l’arrachage des panneaux de la société de Hadj Saïd parce qu’il n’a pas payé ses redevances depuis des années. Certaines communes d’Alger ont commencé à appliquer la décision du Wali. Mais des maires corrompus soupçonnés d’avoir touché des pots-de-vin retardent cette opération et tentent de protéger Mourad Hadj Saïd
Ali Haddad s’active de son côté pour faire pression sur le Wali et le ministère de l’Intérieur afin de sauver son ami. Et quiconque voudrait dénoncer le « baron » de l’affichage est menacé ou subit de multiples pressions.
Tout est bon pour sauver l’homme qui loue rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris et possède une véritable fortune en devises grâce à ses affaires en Espagne. Cette fois-ci, il sera pourtant très dur pour le « baron » des panneaux publicitaires de s’en sortir, car son protecteur Ali Haddad peine toujours à stopper l’enlèvement de ses panneaux sur le territoire d’Alger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. El mansour Bensalah 16:34 - juin 14, 2018

    Pour Mr Haddad , jusqu’à quand on reste à protéger des gens qui n’ont aucune valeur pour le pays sauf pour leurs poches,et leur proche. Embellissez vôtre pays et travaillé honnêtement.

  2. Schwarzy 18:00 - juin 14, 2018

    C’est l’Algérie tout le monde et protéger

  3. Larguat Algérien. 23:41 - juin 14, 2018

    Si Monsieur ZOUKH, ou bien l’Etat en général, passe l’éponge sur les dettes de cet individu, nous sommes tous en droit de réclamer un traitement équitable. Épongez les dettes des  » ANSEJistes ».

  4. Bensenouci 04:15 - juin 15, 2018

    Entre deux voleurs le secours est primordial et a chacun don tour.

  5. Yassine 19:49 - juin 15, 2018

    Je suis un peu perdu?

  6. khelifa 21:19 - juin 15, 2018

    ca ressemble surtout a des accusations gratuites contre Heddad ,,,du journalisme niveau egout,ragot ,,c’est honteux

  7. Hacen-Guelma 22:02 - juin 15, 2018

    خليتوها بالسطو و السرقة على حساب الخزينة العمومية كيف راح قابلوا ربي يا أسراقة أموال الشعب خاصة الطحان الرخيس علي حداد
    كي تموتوا أديوها معاكم يا وجوه الشر خربتوا الوطن لي ظحاو عليه الشهداء الله يرحمهم
    تخلصوها في الدنيا و في الأخرة.
    Shame on you.