Exclusif. En 2023, l’Algérie achètera des armes pour l’équivalent de 13 milliards de dollars USD

L’Armée algérienne va faire des commandes gigantesques pour acquérir de nouveaux armements et équipements militaires hyper-modernes en 2023. Selon diverses sources contactées par nos soins, un budget record de 13 milliards de dollars USD sera consacré par l’institution militaire algérienne à ses achats d’armes à l’étranger. C’est une dépense historique qui n’a jamais été égalée depuis l’indépendance de l’Algérie. Selon nos sources, les équipements militaires russes domineront ces commandes algériennes qui ont fait l’objet de négociations lancées entre Alger et Moscou depuis juin/juillet 2022.
Néanmoins, une partie de cette enveloppe budgétaire sera également dédiée à des fabricants militaires occidentaux notamment français et allemands, certifient nos sources. L’objectif de l’armée algérienne est de moderniser en extrême urgence ses unités de combat et de les préparer à un conflit de vaste ampleur en un temps record. Il est question pour cela de se doter des technologies militaires les plus modernes russes, mais aussi occidentales. Les futures commandes militaires algériennes obéiront à un agenda politique très strict. Il s’agit pour l’Algérie d’approfondir ses relations avec Moscou pour enraciner son amitié historique avec l’allié russe. Cependant, il n’est pas question de braquer l’Occident entier et c’est pour cette raison que des commandes plus ou moins importantes seront faites à des fabricants occidentaux. Selon nos sources, 3 pays européens seront privilégiés par les autorités militaires algériennes : l’Italie, l’Allemagne et la France. Il s’agit des trois pays occidentaux qui entretiennent les meilleures relations avec Alger et sur lesquels le régime algérien fait un grand pari pour s’assurer de leur soutien au niveau des instances internationales au cas de fortes turbulences menaçant la sécurité nationale du pays.
Il est à signaler enfin que ces commandes militaires seront officiellement validées et signées dès le début de l’année 2023 et les premières réceptions de ces nouveaux armements sont prévues à partir du premier trimestre de l’année 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.