Exclusif. Grande offensive turque sur les richesses minières de l’Algérie

Nouvelle importante avancée pour le lobby turc en Algérie. Les entreprises turques se positionnent avec beaucoup de force pour obtenir les permis d’exploitation de nombreuses mines dans le pays. Un récent accord a été signé discrètement entre les autorités algériennes et turques pour faciliter l’accès des entreprises turques au patrimoine minier algérien.

Cet accord doit permettre à plusieurs importants groupes turcs de mettre le pied dans les mines de fer, phosphate, l’or ou même les métaux rares. Les partenaires turcs ont, semble-t-il, pu convaincre leurs interlocuteurs algériens de l’importance de leurs futurs investissements pour réduire la facture des importations et couvrir la demande sur la matière première destinée aux industries de transformation. Selon nos sources, près de 30 projets miniers ont été mis sur la table lors des premiers pourparlers entre les autorités turques et algériennes.

Quelques 10 de ces projets devrait aboutir avant la fin de l’année 2022, a-t-on encore appris et les groupes turcs se préparent d’ores et déjà à mener leur implantation en Algérie pour exploiter ses vastes ressources minières. Il est à signaler enfin que les importations algériennes de plusieurs minerais en devise ont atteint des sommes colossales, en dépit de la disponibilité de la matière dans le pays, à l’instar du manganèse, du granit et de l’argile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.